© 2023 by Vel. Proudly created with Wix.com

Roy

Prénom: Roy
Age: 35 ans, né en 2000
Profession: Officier de police à la LPDA (Los Angeles Police Department).
Origine: Los Angeles
Taille : 1,75 m
Poids: 70 kilos
Yeux: marrons
Style: Lambda, pantalon, chemise. A gardé précieusement son badge, seul signe distinctif de sa vie d'antan.
Statut: 
Vivant. Veuf, deux enfants morts. Femme et enfants décédés lors de l'apocalypse.
Archétype: Flingueur. Sait jouer avec les goupilles (des serrures bien sûr) , si toutefois il possède le matériel nécessaire.

Joueuse : Lolotte

Fiche d'identité

Background

Père: Chef de la LPDA de 2017 à 2023. Grand sens du devoir. Souvent peu présent mais se voulant un père modèle. Difficultés évidentes à communiquer avec Roy et à rendre lisibles ses sentiments. Décède en 2024, à l'âge de  55 ans,  d'un cancer des poumons. 

Mère: femme soumise, au foyer. N'entrait jamais en contradiction avec son mari, aux petits soins pour son fils. Décède en 2026 suite aux conséquences d'une dépression latente, qui après la mort de son mari, sonna l'hallali.


Depuis l'enfance, Roy fut toujours persuadé qu'il ne serait jamais le héros de sa propre histoire. Ni de celle des autres... en tout cas jusqu'à ce qu'il s'engage en tant qu'officier (grâce à "papa") dans la LPDA en l'année 2022.
Sans grande ambition, ce métier n'avait jamais été une vocation, et ainsi à la fois par défaut, et pour conserver la transmission familiale si chère à son père (lequel eut son propre père chef de la LPDA),  il suivit ce chemin. Bien que son père ne l'ait jamais forcé à entrer dans la police, très tôt, celui-ci ne s'était pas privé de lui apprendre le maniement de son arme de service. "Mon fils, j'te prépare pour le monde des adultes! Prends-en de la graine, tu grandiras plus vite!", disait-il souvent avec son air sarcastique.

"Vivre sa vie par défaut", voilà ce qu'était Roy jusqu'à ce qu'il intègre la LPDA.

"Protéger et Servir". Ça, c'était l'inébranlable devise de la LPDA. Devise assez opaque pour Roy à ses débuts, mais qu'il s'appropriera par la suite. À sa manière. 

Il se maria en 2025, un an après le décès de son père. Sa femme adorée lui donna deux fils à un an d'intervalle. 

Il aurait pu intégrer la S.W.A.T., toujours grâce à "papa" mais l'aurait-il vraiment mériter? Et quoiqu'il en soit, il ne voulait pas se mettre en danger plus qu'il ne l'était déjà, pour préserver sa petite famille qu'il chérissait tant.

Scrupuleux à la tâche, il pouvait toutefois être adepte de la loi du Talion, afin selon lui, d'aller jusqu'au bout de son devoir, et toujours pour servir le Bien. La Morale lui faisait alors grandement défaut mais qu'importe, il n'hésitait pas, en solo, à utiliser des méthodes peu conventionnelles (passage à tabac, interrogatoires corsés, effractions, chantages, etc). "Pas vu, pas pris, les méchants finissent toujours dans le puits!" se disait-il à chaque fois. Et quand bien même à la LPDA, aurait-il pu être soupçonné de quelque délit que ce fut, celle-ci le considérait par défaut, aussi digne que son père, et refusait peut-être d'ouvrir grands les yeux...

Sans excès de zèle, Roy se découvrit donc être un homme courageux et fiable, prêt à aider les "opprimés" - mot qu'il abhorrait et abhorre toujours - car l'expérience lui a montré que les opprimés ne sont pas toujours ceux que l'on croit. 
Et on ne la lui fait pas. 

Lors de l'apocalypse, il était en mission. Sa maison fut entièrement réduite en ruine. Sa femme et ses deux enfants périrent sous les décombres.

Après l'apocalypse

Depuis, n'ayant plus de but personnel, vidé, il tente de retrouver dans son périple vagabond d'autres confrères policiers, et d'essayer autant que faire se peut, de sauver des vies, bien qu'il sait qu'il ne représente plus d'autorité officielle pour quiconque dans ce nouveau monde.

Caractère

Peu bavard, impassible, insondable. De par son métier de policier, il sait qu'il ne faut pas se laisser tromper par les apparences et les bons sentiments.
Ne donne jamais sa confiance de manière définitive.
Si quelqu'un le déçoit ce sera irrémédiable. Ainsi ne connaissant que très peu le pardon, il vit souvent dans la colère et dans le désespoir de constater à quel point l'etre humain dans ses instincts de survie, peut se surprendre lui-même et se fourvoyer. 

Qu'en sera t-il à présent dans ce chaos?

Durant ses missions, qui mieux que lui su ce qu'il se cachait derrière une porte close. Dans cette intimité non publique, que certains n'offriront jamais au risque de dévoiler leur vrai visage. Il reste persuadé que pour savoir qui l'on est, il faudra laisser faire l'inconnu et voir jusqu' ou celui-ci peut nous dévoiler à nous-mêmes et aux autres, pour le meilleur et pour le pire...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now