© 2023 by Vel. Proudly created with Wix.com

Rechercher

Session 3: Road-trip pour Oatman

Après l’action vint le temps du bilan. Quelques blessures (mais rien de grave au premier constat) parmi les défenseurs, 6 ennemis au sol, 4 en fuite : le constat matériel est loin d’être catastrophique. La situation, quant à elle, est bien plus inquiétante : 4 ennemis en fuite, une position de la communauté du puits et son rapprochement avec un fugitif (Michael) connue d’une puissante faction ennemie, un Jerry gardé prisonnier… Si les survivants avaient voulu peindre une cible sur leurs têtes, ils leurs auraient été difficile de s’y prendre autrement. Si la décision d’abandonner la communauté fut prise rapidement et unanimement, celles quant au destin du fugitif et celui du cap à donner pour cette évacuation improvisée furent bien plus débattues. Questionnée par les survivants quant à ces 2 problèmes insolubles, Yvy, cheffe du groupe d’Old Creek, se montra à la fois hostile à une quelconque implication d’un ancien de Deep Water dans ses plans, et peu rassurante quant à un éventuel soutien de la communauté d’Old Creek envers toute personne extérieure, quel qu’ait été leurs relations antérieures.

Yvy, cheffe d'expédition Old Creek

Un compromis fut néanmoins trouvé : en échange de pièces de choix du butin de la bataille qu’ils venaient de remporter, elle et ses hommes accepteraient d’emmener l’ensemble des habitants de la communauté du puits vers un safe-point : une zone abandonnée, éloignée des axes routiers et sans signalement récent de zombie. De là, Yvy acceptera d’emmener quelques représentants parlementer avec le maire d’Old Creek quant à un éventuel avenir dans leur relation.    Partageant une carte annotée aux survivants, le plan d’émigration était simple : brouiller les pistes d’éventuels poursuivants en faisant suivre un chemin différent à chaque véhicule (3 motos, 1 camion citerne, 1 Van et le 4x4 Toyota des survivants) jusqu’à atteindre le safe-point : Oatman.  Ayant tout juste assez d’essence pour un aller simple en 4x4, les survivants choisirent le trajet le plus au Sud ; ce dernier, suivant une ancienne route fédérale autrefois très fréquentée, étant le plus à même de rencontrer des véhicules abandonnés susceptibles d’être siphonnés.

Trajets d'évacuation - destination Oatman

Prenant  plein Sud, emmenant avec eux le groupe électrogène portatif et la pompe de la feu communauté, les survivants atteignirent dans un premier temps la ville fantôme de Goffs. Ne repérant pas âme qui vive (ou déambulation de morts-vivants, c’est selon) à l’horizon, l’équipée choisi d’y faire rapide escale, y fouillant un ancien musée abandonné, seul bâtiment du patelin encore debout.  Après près d’1/2 heures de fouille aux fortunes diverses (à l’exception d’une chance insolente de Moira, de nombreuses traces laissèrent à penser que ce musée avait déjà été pillé et fait l’objet d’un squat), l’équipée repartit, suivant scrupuleusement le chemin prédéterminé.


Ancien musée de Goffs

Atteignant cette fois-ci la Fédérale 40, les survivants constatèrent un bon nombre de véhicules abandonnés sur la route, à raison de 3-4 véhicules tous les 10 mètres. S’attardant une première fois sur une camionnette en apparence mieux conservée que la majorité des véhicules rencontrés jusqu’alors, celle-ci se révéla être à la fois à sec niveau essence et occupée de zombies. Les bruits du combat, bien que bref, attirant d’autres zombies jusqu’alors cachés parmi les diverses épaves, les survivants reprirent sans tarder la route, fuyant cette zone de toutes évidences infestée. Circulant ainsi durant une bonne heure, l’événement notable suivant fut un important carambolage bloquant la route, avec pour épicentre ce qu’il reste d’un probable accident entre 2 camions transportant des matières explosives.  L’explosion qui s’en était suivie ayant été des plus violentes, une bonne vingtaine de véhicules avaient été ainsi projetés dans les environs : une aubaine pour l’équipée, finissant par trouver parmi ces dernières quelques réservoirs prêts à être siphonner.  Tandis que ses compagnons s’occupaient à faire traverser cet obstacle par leur véhicule tout en vidant quelques réservoirs du plus silencieux qui soit, Mira, méfiante quant à d’éventuel poursuivants, mort ou vivant, envoyât en éclairage son faucon, à la recherche de tout signe annonciateur de danger pour le groupe. Grand bien lui en pris : si tôt envolé, le faucon repéra un groupe inconnu de bikers en approche par l’ouest, tirant avec eux plusieurs inconnus enchainés. Ne cherchant à  attendre leur reste, l’équipée repris immédiatement la route, préférant ainsi éviter toute rencontre avec une nouvelle faction inconnue… la menace posée par Las Vegas étant déjà suffisamment ingérable.

Gang de bikers inconnus

Arrivant finalement au safe-point sans encombre, les survivants y retrouvèrent le camion citerne et les motards. Dernier absent, et non des moindres : le Van d’Old Creek, transportant notamment 4 personnes et la mitrailleuse. Inquiète de la situation actuelle, Yvy repartie immédiatement sur ses traces à moto, accompagnée de Mira et Cécilia. Un retour express permettant de retrouver le fameux Van renversé, son conducteur et un adolescent mort durant une probable fusillade, tandis que les 2 autres passagers et la mitrailleuse sont portés disparus.   

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now